MENU

Les inAttendus

Une vive curiosité, un goût prononcé pour la création, une écoute attentive et profonde ont donné envie à Marianne Muller et Vincent Lhermet d’explorer ensemble des répertoires anciens, invitant l'accordéon à éclairer de son actualité le monde de la basse de viole, et de découvrir les répertoires contemporains dans lesquels ces deux instruments savent exploiter un potentiel sonore des plus exaltant.
 

Cette rencontre entre la basse de viole et l’accordéon, instruments d’origines différentes et très éloignés dans le temps, est pleine d’aisance, d’étonnements et de délicieuses découvertes.

Fruit d’une rencontre à la fois musicale et humaine, les inAttendus de Marianne Muller et Vincent Lhermet entendent élargir leur répertoire avec des Artistes invités en fonction des programmes.

Marianne Muller

Viole de gambe

Après un cursus complet dans la classe d’instruments anciens de la Schola Cantorum de Paris, c’est la viole de gambe que Marianne Muller choisit pour continuer son chemin de musicienne.

 

Elle se forme auprès de Wieland Kuijken au Conservatoire Royal de La Haye où elle obtient son diplôme de soliste.

 

Actrice et témoin du renouveau baroque, elle mène dès lors une carrière de concertiste qui la conduit dans le monde entier, tant par ses qualités de soliste que de chambriste. On a pu l’entendre dans des ensembles tels Les Arts Florissants, La Chapelle Royale, Amalia, Hespèrion XXI, Les Eléments, Les Nièces de Rameau, William Byrd, Akadêmia, Les Inventions, Amarillis….
En 2005, elle crée l’ensemble Spirale et donne ainsi un nom au groupe de musiciens avec lesquels elle se consacre depuis longtemps déjà au répertoire soliste de la basse de viole. La musique de consort de violes est aussi une part importante de son travail qu’elle pratique de manière régulière au sein de l’ensemble Les Fantaisistes.
Marianne Muller se consacre aussi beaucoup à la musique contemporaine (nombreuses créations de Bruno Gillet et Eric Fischer, notamment), à la danse baroque (Cie L’Éventail de Marie-Geneviève Massé, entre autres) et à la danse actuelle.

 

Son goût pour le théâtre l’a souvent menée sur scène. Elle a tout particulièrement participé à l’ensemble Docteur Lully et Mister Haydn qu’avait fondé la comédienne Catherine Thérouenne.

 

En soliste ou avec ensemble, sa discographie est riche de plus d’une quarantaine de titres, souvent agréablement récompensée par la critique.

 

Régulièrement sollicitée pour des Masters Class ou des Académies en France (Barbastre, Sablé, Nice…) ou à l’étranger (Etats Unis, Israël, Mexique, Brésil, Suisse, Tchéquie, Allemagne, Espagne…), Marianne Muller est professeur au CNSMD de Lyon depuis la création du Département de Musiques Anciennes.

 

Sa rencontre avec l’accordéoniste Vincent Lhermet a donné naissance à un duo singulier, les inAttendus, curieux d’explorer les répertoires d’hier et d’aujourd’hui.

Vincent Lhermet

Accordéon

Diplômé de l’Académie Sibelius d’Helsinki en Finlande dans la classe de Matti Rantanen, Vincent Lhermet (1987-) est le premier accordéoniste titulaire d’un doctorat d’interprète en France au CNSM de Paris/Université de Paris-Sorbonne après avoir réalisé une recherche sur le Répertoire contemporain de l’accordéon en Europe depuis 1990 sous la direction de Laurent Cugny et de Bruno Mantovani.

 

Lauréat de la Fondation d’entreprise Banque Populaire, il s’est distingué à de nombreuses reprises sur la scène internationale en remportant à 19 ans le Concours International d’Arrasate-Hiria en Espagne en 2006 et en se classant finaliste au Concours International « Gaudeamus Interpreters » d’Amsterdam en 2011, considéré comme l’un des plus grands prix de musique contemporaine ouvert à tous les instruments.

 

Vincent Lhermet se produit dans le monde entier en soliste, avec orchestre et ensembles (Orchestre symphonique de l’Académie Sibelius, Orchestre d’Auvergne, Secession orchestra, Ensemble Court-Circuit…) sous la baguette de Charles Barbier, Guillaume Bourgogne, Jean Deroyer, Clément Mao-Takacs dans des salles prestigieuses telles que le Muziekgebouw d’Amsterdam, la Maison de la Musique d’Helsinki ou la Cité de la Musique de Paris, démontrant les richesses de son instrument dans un répertoire qui s’étend de la Renaissance à notre époque.

 

Passionné de musique contemporaine, il se produit dans de nombreux festivals comme Musica Nova, Musiques Démesurées, Rencontres Contemporaines, le Printemps des Arts de Monte-Carlo…  et œuvre à l’enrichissement du répertoire de l’accordéon en collaborant avec de nombreux compositeurs contemporains.

 

Régulièrement invité à donner des conférences et masterclass dans des Académies européennes et à siéger dans les jurys de concours internationaux, sa discographie s’est enrichie récemment de deux albums : Correspondances et Rameau, hier et aujourd’hui.

 

Il est professeur au CRR de Boulogne-Billancourt, au Pôle supérieur de Paris-Boulogne-Billancourt (PSPBB) et à l’École supérieure de musique et de danse de Lille (ESMD).

Poetical humors

Dans ce programme qui évoque la fin de la Renaissance et le tout début du baroque anglais du XVIIème siècle, l’accordéon joue tour à tour des parties de viole, de luth, de harpe, de clavecin, de violon, la basse de viole, celles de la viole et des voix chantées. Mélancolie, mais aussi danses et folie des ornementations.

Tobias Hume

John Dowland

John Bull

William Lawes

Robert Parsons

Orlando Gibbons

Programme Bach

Jean-Sébastien Bach
L’Art de la fugue

Artiste invitée : Alice Piérot, violon

Compositeur contemporain

Philippe Hersant

Thierry Tidrow

Vidéo