MENU

Marianne Muller

Viole de gambe

Après un cursus complet dans la classe d’instruments anciens de la Schola Cantorum de Paris, c’est la viole de gambe que Marianne Muller choisit pour continuer son chemin de musicienne. Elle se forme auprès de Wieland Kuijken et obtient le diplôme de soliste du Conservatoire Royal de La Haye.

 

Actrice et témoin du  renouveau baroque, elle mène dès lors une carrière de concertiste qui la conduit dans le monde entier, tant par ses qualités de soliste que de chambriste. On a pu l’entendre dans des ensembles tels que Les Arts Florissants, La Chapelle Royale, Amalia, Hespèrion XXI, Les Eléments, Les Nièces de Rameau, William Byrd, Akadêmia, Gilles Binchois, Amarillis, Les Inventions….

 

Festival baroque de Pontoise, Printemps des Arts de Monte-Carlo, Bach en Combrailles, Théâtre des Champs-Elysées, Mars en baroque, Saintes, Haut-Jura, Frisson Baroque, Festival Musique et Mémoire, Festival de Maguelone, de Musique sacrée de Perpignan, Journées musicales d’automne de Souvigny, Sablé… Marianne Muller se produit aussi bien en soliste qu’avec son ensemble Spirale, en consort avec Les Fantaisistes, en trio avec Françoise Lengellé et Chiara Bianchini, en duo avec l’accordéoniste Vincent Lhermet.

 

Sa discographie, riche d’une quarantaine de titres dont certains ont obtenu les plus hautes récompenses, est particulièrement éclectique, s’attachant aussi bien aux grands noms du répertoire (Bach, Telemann, Marin Marais, Rameau…) qu’aux compositeurs contemporains écrivant pour la viole tels que Bruno Gillet et Eric Fischer, entre autres.

 

Son goût particulier pour le théâtre l’a souvent menée sur scène. Elle a tout particulièrement participé à l’ensemble Docteur Lully et Mister Haydn qu’avait fondé la comédienne Catherine Thérouenne.

 

Elle étend aussi volontiers son jeu vers la musique contemporaine et la danse baroque, elle a notamment participé à la création du Cabaret baroque Da Sola avec la Compagnie de danse L’Éventail, direction Marie-Geneviève Massé, de même que vers la danse actuelle.

Sa rencontre avec l’accordéoniste Vincent Lhermet a donné naissance à un duo singulier, les inAttendus, curieux d’explorer les répertoires d’hier et d’aujourd’hui.

 

Professeur au CNSMD de Lyon depuis la création du département de musique ancienne en 1988, Marianne Muller y développe avec plaisir une transmission qui continue de la questionner sur ce phénomène du répertoire ancien. Régulièrement sollicitée pour des Master classes, elle intervient dans différentes Académies en France et à l’étranger.

Marin Marais

Pièces de violes

1993 - Universal Accord 

2002 – Réédition

Jean-Philippe Rameau

Pièces de clavecin en concerts

2002 - Lindoro / 2014 – Réédition Lindoro

Diapason d’Or
Les Indispensables Diapason

Abel/Telemann/Bach

Suites en Ré

2003 – Zig Zag Territoires

Marin Marais

Les Folies d’Espagne – Suite en mi – Le Labyrinthe

2006 - Zig Zag Territoires

Diapason d’Or

Sylvestro Ganassi

Io mai sempre

2008 - Zig Zag Territoires

Tombeau pour Mr de Ste Colombe

& autres portraits

2008 - Zig Zag Territoires

5 Diapason

Tobias Hume/Eric Fischer

Poeticall Musicke – Topographic Long-Range

2010 - Zig Zag Territoires

Jean-Sébastien Bach

Sonatas for viola da gamba and harpsichord BWV 1027-1029

Marianne Muller - Françoise Lengellé / 2013 - Zig Zag Territoires

Jean-Sébastien Bach

Sonates pour viole de gambe et clavecin

Marianne Muller Jan Willem Jansen

Marianne Muller est l’une des actrices les plus convaincantes du renouveau baroque…

Le Soir (Belgique)

Marianne Muller réussit à nous passionner là ou d’autres nous lassent un peu. Un travail d’une grande finesse sur les tempos, une conduite des phrasés magnifiques, un rubato léger, un art de la suspension rythmique qui fait frissonner. Marianne Muller se joue des difficultés techniques et nous fait partager les riches couleurs et l’âpreté d’un discours parfois bouleversant, toujours intense.

Diapason

L’archer dans la main de Marianne Muller fait naître une émotion nuancée, à la fois secrète et noble : un cheminement intérieur d’une profondeur et d’une densité rares.

Le Méridional

Marais a trouvé en Marianne Muller une interprète des plus inspirées.

Classiquenews.com

Le jeu de Marianne Muller est plus que convainquant.

De Standaard (Belgique)

Une instrumentation bigarrée qui fait notre joie.

Une magnifique utilisation, et admirablement sélective, du vibrato.

The Strad (Angleterre)

L’on reconnaît le timbre inimitable de la viole de Marianne Muller, avec ses doux aigus (tout à fait étonnants pour une viole), ses graves présents mais jamais appuyés, son archet toujours ample. Une lecture vive et souriante, sans aucune brusquerie,

 

Muse baroque, Viet-Linh Nguyen

Tobias Hume/Eric Fischer

Poeticall Musicke – Topographic Long-Range

Et avec toujours une grande profondeur, une immense ampleur, tant dans l’interprétation des violistes en consort ou sola (Marianne Muller jouant toutes les pièces pour viole seule), que dans le son de leurs instruments, aux basses très puissantes, qui résonnent avec rondeur, et qui nous prennent, nous transportent et nous émeuvent puissamment.

Muse baroque, Charles Di Meglio

Programme de musique baroque française

M. de Ste Colombe

Sieur De Machy

Dubuisson

Marin Marais

Programme de musique baroque franco-anglais

Tobias Hume
M. de Ste Colombe
Marin Marais

Programme de musique baroque franco-allemand

Sieur De Machy
Marin Marais
Telemann
Abel

Programme de musique baroque et contemporaine

Tobias Hume
Eric Fischer

Programme de musique contemporaine

Bruno Gillet
Bruno Giner
Eric Fischer
Philippe Hersant
Robert Pascal

Vidéo