MENU

Trio Anpapié

Fortes d’expériences musicales différentes autant que croisées, Alice Piérot, Fanny Paccoud et Elena Andreyev mettent à l’œuvre, dans le travail du trio à cordes, certaines de leurs plus chères préoccupations d’interprètes. Tissé subtil des individus, de leurs frontières, de leur capacité d’échange, le trio à cordes implique de chacun une présence entière ; accord de trois sons, couleurs primaires de l’harmonie, c’est un précipité de musique.
 
Le trio à cordes a inspiré, depuis le début de la période classique, plus d’une œuvre extraordinaire. Schoenberg ne disait-il pas que le Trio KV.563 de Mozart était son meilleur quatuor à cordes ?
 
Le Trio anpapié, par choix esthétique et souci d’authenticité, joue sur des cordes en boyaux et tente d’accorder instruments et archets avec pertinence. Le commerce avec les compositeurs, morts ou vifs, la confrontation avec l’œuvre, dans son moment d’écriture comme sous les regards successifs qui l’ont menée jusqu’au XXIe siècle, l’apprentissage et le jouer par cœur des partitions, sont autant de sentiers qu’emprunte Anpapié pour concerter.
 
Les programmes proposent de mettre en lumière héritages et révolutions au XVIIIe siècle, où le style baroque cède le pas au style galant puis au style classique, et comment celui-ci, renouant avec un sens du drame cher à ses ancêtres, plongera avec passion dans les remous du romantisme.

Alice Piérot

Violon

Premier prix de violon classique au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon, lauréate de deux concours internationaux de musique de chambre, Alice Piérot s’oriente vers la musique baroque en 1988.

 

Violon-solo des Musiciens du Louvre, direction Marc Minkowski, pendant de nombreuses années, elle est, depuis 2004, le Premier violon du Concert Spirituel.
Conjuguée au talent et au panache de son chef Hervé Niquet, son énergie rayonnante participe à donner à l’orchestre ses couleurs vibrantes et son relief si caractéristique, régulièrement plébiscités dans les plus grandes salles du monde (Barbican de Londres, Concertgebouw d’Amsterdam, Théâtre des Champs Elysées, Salle Pleyel, Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, Opéra de Tokyo…).

 

Parallèlement aux activités au sein de cet orchestre, Alice Piérot est régulièrement invitée comme soliste ou premier violon par de grands ensembles. La musique de chambre occupe une grande part de son activité avec notamment Les veilleurs de nuit et l’Ensemble Amarillis.

 

Alice Piérot enregistre pour de nombreuses radios françaises et européennes, et possède une discographie riche de plus de quarante enregistrements, parmi lesquels celui des Sonates du Rosaire de Biber, récompensé d’un Diapason d’or de l’année.

Fanny Paccoud

Alto

Diplômée du conservatoire de Strasbourg, Fanny Paccoud s’oriente d’abord vers la musique de chambre et la création. Depuis 1999, elle forme un duo avec le pianiste Michel Gaechter, explorant un riche répertoire allant de Mozart à Schoenberg. Elle participe à plusieurs créations et enregistrements, dont Forever Valley de Gérard Pesson, Momo de Pascal Dusapin, Ai confini dell’ oscurità de Claudio Gabriele, Veillée, et le Petit Chaperon Rouge de Georges Aperghis … On la retrouve aussi parfois aux côtés de musiciens de jazz et improvisateurs.

 

Si la musique de chambre et la musique contemporaine occupent une grande part de son activité, Fanny Paccoud n’en exclut pas pour autant une recherche approfondie de l’interprétation de la musique ancienne sur instruments d’époque. Elle est membre, en tant que violoniste et altiste, du Concert Spirituel (H. Niquet), de l’Ensemble Amarillis, des English Baroque Soloists (J.E. Gardiner), du Concert Brisé (W. Dongois), de Pygmalion (R. Pichon), des Ambassadeurs (A. Kossenko)…  avec lesquels elle parcourt le monde, et effectue de nombreux enregistrements.

 

En 2002, elle fonde avec la violoniste Alice Piérot et la violoncelliste Elena Andreyev, le Trio à cordes Anpapié, qui se consacre tout particulièrement au répertoire dit Classique. (Enregistrement en 2011 des trios de Hyacinthe Jadin pour le label La Courroie).

 

Elena Andreyev

Violoncelle

Diplômée du Conservatoire Tchaïkovski de Moscou et titulaire d’un Premier Prix au Conservatoire National Supérieur Musque de Paris dans la classe de Christophe Coin, Elena Andreyev pratique de façon parallèle le violoncelle baroque et le violoncelle moderne.

 

Membre des Arts Florissants, elle se produit également en récital, dans les deux répertoires, ainsi qu’en formation de chambre avec divers ensembles, l’ensemble s:i.c., notamment, dont elle fait partie depuis 1989. Elle collabore avec de nombreux compositeurs, (Sextuor, Commentaires et Entre Chien et Loup de Georges Aperghis, Forever Valley de Gérard Pesson) et s’intéresse à des formes expérimentales, avec le groupe Wandelweiser de Berlin, Giovanna Marini La Bague Magique ou Fred Frith Landing, Setaccio.

 

Elle est dédicataire de pièces pour violoncelle seul de Georges Aperghis et de Gérard Pesson.

Hyacinthe Jadin

Trios à cordes

2011 - La Courroie

Festival Le chant de la rive

Trio Anpapié : le charme de la sérénade

À l’église Notre-Dame de Croas-Batz, le trio Anpapié a révélé des œuvres méconnues du grand public, mais qui reflétaient fidèlement l’évolution créative de Beethoven, Schubert et Mozart, a fortiori dans l’écriture musicale après l’époque baroque pour les petites formations de l’orchestre de chambre.

Les trios, interprétés de manière enjouée, vendredi soir, par Alice Piérot, Fanny Paccoud et Elena Andreyev, ont admirablement restitué la légèreté et la fantaisie de musiciens auxquels on associe, le plus souvent, des œuvres monuments.

Le Télégramme

Intégrale en deux parties des cinq trios pour violon, alto et violoncelle composés par Beethoven entre 1795 et 1798. Le compositeur explore les sonorités possibles, tantôt intimes, tantôt puissantes, en un vrai concentré d’harmonie et de musique.

Les musiciennes du Trio Enpapié ont offert un florilège des évolutions récréatives d’une musique de chambre, dont l’écriture devenait de plus en plus exigeante après l’époque baroque.

Le Télégramme

Festival Arts à la Pointe

Le programme du trio Anpapié était très classique et apparemment sans surprise, quoique très prometteur. C’était sans compter sur le plaisir de jouer et la présence inouïe qui anime les trois musiciennes, Alice Piérot au violon, Fanny Paccoud, alto et Elena Andreyev, violoncelle.
Outre une maîtrise parfaite de l’instrument et des partitions qu’elles jouent par coeur, une parfaite entente musicale et une grande simplicité, elles ont su transmettre, aux mélomanes avertis comme aux néophytes, ce sentiment intense que procure la musique.

Un grand moment du festival de musique Arts à la pointe.

Ouest France

Saint Guilhem le Désert

Le trio Anpapié a ouvert le feu de façon très personnelle. Les transcription de Bach par Mozart, sont des pièces passionnantes: la rencontre de deux génies. Les trois jeunes femmes, qui jouent sans partition sur des instruments anciens, réalisent un tour de force de fusion et de qualité esthétique.

Midi libre

Les programmes proposent de mettre en lumière héritages et révolutions au XVIIIe siècle, où le style baroque cède le pas au style galant puis au style classique, et comment celui-ci, renouant avec un sens du drame cher à ses ancêtres, plongera avec passion dans les remous du romantisme.

Beethoven

Les 3 Trios opus 9

n°1 en Sol Majeur
n°2 en Ré Majeur
n°3 en do mineur

Beethoven

Trio n°1en mi bémol majeur op.3
Sérénade en ré majeur op.8

 

Beethoven

Intégrale des Trios en 2 concerts

 

Schubert, Boëly, Beethoven

Schubert Mouvement en Si bémol Majeur D 472
Boëly 1er trio opus 5 en Do Majeur
Beethoven Trio opus 9 n°3 en do mineur

Bach / Mozart

Depuis la mort de Bach, plus personne ne compose de fugues, le contrepoint est petit à petit abandonné au profit d’une forme classique et galante, seul Mozart s’y attellera de nouveau en transcrivant six fugues du Clavier bien tempéré pour trio et quatuor à cordes et en y ajoutant son style à lui au travers des adagios qui précèdent chacune de ces fugues, adagios entièrement composés par lui.

Prélude et Fugue en sol mineur KV404a
Prélude et Fugue en ut mineur KV404a
Divertimento K 563

Musique

Vidéo